Quel est le fonctionnement d’un cabinet de recrutement pour les techs ?

Partager :

Quel est le fonctionnement d’un cabinet de recrutement pour les techs ?

Ils sont souvent méconnus des profils techniques du numérique ou de l’industrie qui ont plus l’habitude des ESN qui les pourchassent dès leur dernière année de formation. Ils restent pourtant le meilleur moyen de trouver l’emploi qui vous correspond, alors, quel est le fonctionnement d’un cabinet de recrutement ?

cabinet de recrutement

Mais au fait, c’est quoi le fonctionnement d’un cabinet de recrutement ?

Le cabinet de recrutement est un intermédiaire entre des entreprises en cours de recrutement et des candidats en recherche de nouvelles aventures professionnelles. Il assure en fait le recrutement externalisé de profils pour le compte d’une entreprise tierce en échange d’une contrepartie financière ( le service est totalement gratuit pour le candidat).

Contrairement à une ESN/société d’intérim qui vous embauche en CDI/CDD puis vous affecte à la mission client disponible le jour de votre arrivée, le cabinet vous fait directement embaucher en interne par une de ces entreprises.

Elles vous proposent alors un CDI avec de la stabilité et de la visibilité dans le temps :  un poste, un projet, un lieu de travail fixe, des évolutions professionnelles… Les entreprises vous proposent aussi avec des valeurs, une organisation, des avantages sociaux (télétravail, participation…). Mais enfin et surtout : la rémunération évolue au mérite et pas en fonction de votre inter-contrat dans l’année !

Au-delà du fait qu’ils vous apportent du conseil (sur le CV, la façon de présenter votre parcours, la faisabilité de vos souhaits, votre rémunération…), ils vous évitent la recherche d’entreprises souvent fastidieuse et chronophage. Grâce à sa connaissance du secteur et des entreprises de l’intérieur, ils vous donnent accès au fameux marché caché, à savoir toutes les opportunités d’emploi que vous ne verrez pas sur les jobboards.

Le cabinet vous présentera un ensemble beaucoup plus large que celui des ESN car il intégre aussi des sociétés qui n’ont pas recours à de la prestation de service mais qui recrutent : éditeurs, startups, centre R&D et même des DSI qui souhaitent internaliser plutôt que sous-traiter ! Outre le fait que vous disposiez des conseils d’un expert du recrutement qui connaît le marché, l’avantage d’un cabinet de recrutement reste que vous êtes maître de vos choix en pouvant accepter ou refuser des propositions de postes en fonction de vos critères (localisation, rémunération, cadre de travail, méthodologies, technologies utilisées…). Ceci n’est malheureusement pas toujours le cas dans les ESN ou votre contrat CDI vous contraint à travailler sur un projet et une localisation imposée par cette dernière. 

Et comment ça se passe ?

Le rôle du cabinet de recrutement va beaucoup plus loin que celui d’une ESN parce qu’il n’est pas orienté uniquement client mais qu’il conseille et accompagner le candidat.  

Après une prise de contact et/ou la réception de votre candidature, le process peut commencer…

Voir tout le process de recrutement

Suis-je bankable ?

Lors de votre entretien, le consultant évaluera avec vous plusieurs éléments (techniques, méthodologiques…) et comparera le plus objectivement possible la vision que vous avez de votre parcours à celle qui serait perçue par le marché et le futur marché, à savoir les entreprises recruteuses. En somme et de façon brutale : votre bankablité intégre vos compétences à l’instant T mais également et surtout votre potentiel d’évolution (et vos capacités à le réaliser !).

Contrairement à ce que pensent de nombreux profils du numérique, les compétences techniques brutes ne sont pas le seul élément pris en compte par les recruteurs. Bien au contraire, sinon fuyez, il n’y a pas d’humain dans cette entreprise ! En effet il va évaluer également vos soft skills, c’est-à-dire tout ce qui est plutôt de l’ordre du comportemental : votre empathie, leadership, capacité d’écoute, rigueur, sens du service, relation à l’équipe…

Si vous oubliez souvent, comme tant d’autres, cette partie ?  Le consultant va donc vous aider à les mettre en valeur pour faire la différence. Même si ça peut paraitre comme une évidence, il est bon de le répéter : même si vous êtes en dessous techniquement face à un autre candidat, un client préfèrera toujours prendre votre potentiel technique avec des soft skills de bon niveau qu’un profil maîtrisant le sujet mais avec un mauvais relationnel !

Mon projet est-il réellement accessible ?

Si vos critères de choix sont assez clairs, vous vous demandez sans doute si c’est jouable sur le marché. Est-ce que je peux prétendre à un poste supérieur à mon poste actuel ? Changer de domaine d’activité, de métier ? Qu’est ce je vaux réellement sur le marché ?… En venant rencontrer un cabinet de recrutement et vous aurez enfin des réponses à toutes ces questions.

Le cabinet a un devoir de conseil (sinon fuyez, c’est du placement à la chaîne et ça n’a rien à voir) et il travaille surtout dans la durée avec ses clients et ses candidats car ils deviennent parfois leurs clients et/ou leurs meilleurs prescripteurs !

Contrairement aux ESN, son objectif est de vous trouver le poste qui vous correspond le mieux dans la durée et non vous promettre la lune et vous décevoir ensuite.

Il y a un engagement de conseil vis-à-vis de vous mais aussi un engagement contractuel avec l’entreprise pour que vous donniez satisfaction sur la durée. Les cabinets ont une garantie sur la réussite de votre intégration et ont donc tout intérêt à ce que tout se passe bien. Il n’a donc strictement aucun intérêt à vous envoyer sur des postes ou entreprises « casse-pipes » pour vous (

Je ne connais pas le marché ?

Vous avez l’impression de ne voir que des postes d’ESN dans vos recherches ? C’est la l’illusion du marché, bien souvent, les clients finaux n’ont ni le temps ni les moyens (humains/techniques) de passer des annonces tous les jours. En effet, ils se consacrent davantage à leur métier et leurs projets !

Le cabinet de recrutement est donc le meilleur moyen de découvrir le marché de l’emploi et notamment le marché caché, à savoir ces entreprises pépites technologiques locales qui recrutent mais ne font pas de bruit. Elles vous attendent mais ont des difficultés à attirer votre attention. Pour vous, le cabinet de recrutement est en fait un hub : un seul canal d’entrée et l’accès à de multiples opportunités sans avoir à faire des recherches Google pendant des heures !

C’est encore plus vrai si vous n’êtes pas du coin (de Paris ou de l’étranger) ou bien si vous êtes en ESN et que vous n’avez entendu parler que des grands comptes régionaux ou les entreprises utilisant de la prestation que tout le monde connaît !

En synthèse, vous élargissez de façon conséquente votre nombre d’opportunités potentielles en vous adressant à un cabinet de recrutement. D’autre part, ces propositions d’opportunités sont établies en fonction de votre profil, de votre potentiel et de vos souhaits/critères établis précédemment.

La connaissance des entreprises

Le consultant a souvent à sa disposition une fiche de poste et a même eu parfois à la définir et la rédiger avec l’entreprise. Cette fiche reste une synthèse et n’est régulièrement pas exhaustive.

Si un bon consultant (comme un bon chasseur !) connaît le poste sur lequel il travaille (stack technique, contexte fonctionnel, rôle, qualités et compétences attendues, contraintes…), il connait également parfaitement l’entreprise recruteuse. Il ne va pas seulement vous jeter au visage 3 mots clés appris par cœur pensant vous faire rêver.

En contact régulier et direct avec les entreprises et leurs responsables RH et techniques, le consultant est en mesure de vous restituer la situation de l’entreprise et ses projets. Mais aussi des éléments essentiels comme la stratégie, les valeurs, l’ambiance, les conditions salariales… Bref, nous sommes transparents, y compris sur les éléments qui ne sont pas sur la fiche de poste.

Il pourra également vous communiquer des données importantes dans votre recherche : le process de recrutement, ses délais, différentes étapes, les interlocuteurs que vous allez rencontrer…

Comment maximiser mes chances ?

La 1ère étape dans le process à passer est celle de la sélection sur CV. Pour vous aider, le consultant vous apportera des conseils sur la forme mais surtout sur le fond de votre CV.

Le fait que votre CV soit envoyé par un cabinet plutôt qu’en direct améliore déjà considérablement votre taux de réussite sur CV car, pour les clients, le cabinet fait office de premier filtre.

Il n’est d’ailleurs pas rare, lorsqu’une relation de confiance est installée entre un consultant et une entreprise, de vous faire passer en entretien sans envoi de CV mais seulement en expliquant tout le potentiel du candidat et l’intérêt de l’entreprise à le rencontrer (si si, ça arrive, et même souvent).

Au-delà de tout cela, le cabinet envoie votre candidature avec une synthèse reprenant vos différents points forts et aussi vos souhaits et éventuelles contraintes, ce qui permet d’éviter les quiproquos et de lever certaines problématiques très en amont (temps partiel, horaires aménagés, difficultés diverses…).

Réussir ses entretiens, c’est possible !

Avant votre entretien et si vous en faites la demande, le cabinet peut vous redonner les éléments concernant le poste et l’entreprise (vous pouvez aussi faire vos propres recherches : site internet, publications, fiche de poste…).

D’autre part, le consultant vous réitérera les attendus techniques mais aussi comportementaux. Il pourra vous faire travailler sur le contenu et la façon d’exprimer vos motivations pour convaincre votre futur employeur.

Pour être fin prêt, utilisez notre guide d’entretien.

Après le 1er entretien ?

Le rôle d’un cabinet est d’assurer le lien entre le candidat et les recruteurs. Il doit ainsi recueillir les avis (positifs et négatifs), les impressions mais aussi les doutes de chaque partie afin que ceux-ci soient éventuellement abordés dans un prochain entretien en toute transparence afin de le les lever ou bien les confirmer.

Il arrive régulièrement que chaque partie prenante fasse l’objet d’erreurs de formulation qui génère de l’incompréhension (ex : un lead technique ne veut pas dire la même chose d’une entreprise à l’autre). Si quelque chose se passe mal, le cabinet peut parfois permettre une seconde chance au candidat comme à l’entreprise.

Enfin, autre avantage, le cabinet pourra vous donner la plupart du temps des explications (en toute transparence) si votre candidature n’était pas retenue plutôt qu’un mail de refus sans âme. Il vous aidera à positiver cet échec et à tirer des enseignements pour les prochains entretiens.

J’ai une proposition, comment faire mon choix ?

Le cabinet connait ses clientsn la structure de leurs rémunérations ainsi que les différents avantages sociaux. Il sera donc généralement en mesure de vous donner des éléments afin de vous éviter de contacter la DRH plusieurs fois dans la journée avec des questions qui peuvent parfois être gênantes pour vous.

Le consultant peut sans doute vous renseigner sur des points tels que :

  • Convention collective
  • 13ème mois
  • Primes diverses : objectifs…
  • Présence d’une participation et/ou intéressement (parfois plusieurs mois de salaire !)
  • Plan d’actions / stock-options
  • Congés supplémentaires
  • Régime 35 H, Nombre de RTT, Horaires de travail,
  • Télétravail ou pas, …
  • Gestion et paiement des astreintes,
  • Mutuelle
  • Retraite complémentaire
  • CE

Un cabinet peut aussi vous indiquer apporter des éléments pour savoir comment vous situer au niveau de la rémunération en fonction de votre poste et de vos années d’expériences. Chaque année, nous publions notre grille des salaires informatiques dans l’Ouest.

Je dois démissionner, comment faire ?

Là aussi le cabinet de recrutement peut vous apporter du conseil dans cette phase de démission auprès de votre employeur actuel.

De la rédaction de votre lettre de démission au préavis de la période d’essai en cours, le consultant est en charge de vous accompagner tant sur le plan administratif que sur la forme et le ton à adopter.

J’ai démarré mon CDI, et maintenant ?

Le cabinet vous suit dans votre intégration au sein de l’entreprise et assure une nouvelle fois et si besoin un rôle de médiation s’il devait y avoir problème ou doute de votre part ou de celle de votre employeur.

Une fois validé en période d’essai, le cabinet continue de vous suivre dans la durée et reste à votre disposition pour toute question sur le marché, les rémunérations du moment…C’est une relation différente mais qui s’inscrit toujours dans la durée.

Article rédigé par Franck GASCARD, créateur et dirigeant d’Externatic