05 avr 2018 | Actu Numérique

Votre avenir professionnel l’avez-vous imaginé un jour au Canada, au Québec notamment ?

Focus aujourd’hui sur la région et la ville de Québec !

Quelques chiffres :

Selon les récentes projections d’Emploi Québec, près de 70 000 postes seront à pourvoir dans la région de Québec dans les 5 ans.

La ville de Québec constitue le 2e plus important pôle économique de la province et le 7e au Canada

Depuis 2000, près de 66 100 emplois ont été créés.

La Province connaît un très bon indice de développement économique : 102,7 % (Montréal : 101,5 %, ensemble du Québec : 100 %) (Source : MDEIE, 2010. Les données de Québec et Montréal correspondent aux régions administratives de la Capitale-Nationale (03) et de Montréal (06)).

Le taux de chômage en janvier 2018 de Québec : 3,6%



L’économie de Québec est donc en plein essor et plusieurs domaines connaissent de forts besoins de recrutement.

Les secteurs des IT (on dit TIC là bas !), assurances et services financiers font partie des secteurs en forte demande sans oublier les secteurs du tourisme et de l’industrie.En effet, pour ce dernier secteur, les récents accords de libre-échanges vont provoquer des opportunités de marchés pour les entreprises québécoises. Mais sans main d’œuvre qualifiée, le secteur manufacturier notamment, pourrait voir s’échapper ces potentiels contrats.

Comment trouver un emploi au Québec depuis la France dans un pays où la flexibilité est loin d’être un vain mot ?

En premier lieu, vous devez posséder un profil qualifié par le ministère de l’immigration, Diversité et Inclusion du Québec.
L’accompagnement par des professionnels dans votre recherche et votre parcours d’immigration (Professionnels en recrutement basé en France, cabinet d'avocats spécialisés en immigration, experts en intégration multiculturel, professionnels en mobilité et installation…) est également une forte plus-value dans votre projet professionnel/projet de vie.

C’est d’autant plus important si vous ne possédez pas de contacts au Québec. Le Québec étant clairement un pays de réseautage !

N’hésitez pas à participer à des salons de l’emploi tels que Journées Québec organisées par le bureau d’immigration du Québec deux fois par an au printemps et à l’automne (processus de sélection).
Les secteurs couverts sont nombreux et variés : aérospatiale, ébénisterie, électromécanique et automatisation, finance, génie mécanique, jeux vidéo, restauration, santé, IT, tôlerie et usinage… Depuis 2008, plus de 1500 personnes ont été embauchées ! C’est une occasion unique de rencontrer directement des employeurs québécois et des cabinets de recrutement représentant plusieurs employeurs.
Les prochaines ont d’ailleurs lieu les 26 et 27 mai à Paris.

Autres salons :

Le salon du travail et de la mobilité professionnelle

, fin janvier à Paris, organisé par l’Express est également un bon repère et le moyen de rencontrer quelques employeurs, les agences de développement économique, les professionnels de l’expatriation (cabinets de recrutement, avocats…)


Les salons Pôle emploi international qui peuvent avoir lieu dans différentes villes de France ainsi que l’espace de recrutement du projet pilote « Québec-France pour l’emploi » (QFPE) initié par le gouvernement du Québec, en collaboration avec Pôle emploi et Québec international.



En savoir plus sur le marché du travail au Québec.

En conclusion, entreprendre une telle démarche et la réussir nécessite une bonne préparation au préalable, professionnelle et culturelle.
Prenez le temps de poser les balises de votre projet et d’en discuter autour de vous car s’installer au Québec, c’est faire sa place au sein d’une population culturellement différente. Oui, on y parle français (avec certaines nuances québécoises !), mais les pratiques de travail, de collaboration, de business sont clairement nord-américaines.



Emploi à l'international

Venez découvrir toutes les offres d'emploi disponibles sur le jobboard Externatic