Eléonore Bocquet annonce son départ, retour sur ces 5 ans passés ensemble !

Partager :

Eléonore Bocquet annonce son départ, retour sur ces 5 ans passés ensemble !

Elle l’a annoncé en début de semaine, Eléonore Bocquet part, après 5 ans, découvrir de nouveaux challenges… Afin de terminer en beauté, on a été la voir pour revenir sur ces cinq années passées ensemble.

Déjà, comment ça va ?

Bien, je suis dans un contexte de sérénité et d’optimisme avec ce départ, c’est ma décision donc c’est plus simple comme ça. Après cinq années denses et enrichissantes, je pars dans un contexte positif, dans une situation qui ne s’est pas détériorée.

vv

Alors, ce sera quoi la suite pour toi ?

L’idée, c’était de ne pas faire un duplicata d’externatic, mais bien de faire autre chose. Donner une nouvelle perspective et de nouvelles évolutions à ma carrière. 

C’est une grande nouveauté pour moi car je vais chez un client final et je quitte le monde du conseil dans lequel j’évolue depuis plus de 10 ans.

vv

On va revenir ensemble sur ces 5 années passées ensemble. Comment a commencé externatic pour toi ?

J’ai deux histoires différentes, qui se sont croisées pour finalement arriver ici :J’ai connu Franck, j’ai bossé avec lui via un collègue de l’époque qui me l’a présenté, disant qu’on avait des intérêts communs. Puis, on se croisait beaucoup dans des évènements pro et de réseautage. C’était en 2013, on s’est tout de suite bien entendu et on échangeait beaucoup sur nos connaissances respectives (Franck plus sur IT, moi plus sur l’écosystème startup)

Mais c’est aussi venu par Benjamin, qui est un ancien collègue, on se connait depuis 10 ans… Je cherchais une nouvelle expérience et Franck m’avait déjà proposé de le rejoindre chez externatic parce que j’avais un réseau et des valeurs qui correspondaient à la boite. J’ai appris que Benjamin l’avait aussi rejoint, alors, la graine a mûri et, un jour, en allant boire un verre (il n’y a pas de hasard dans la vie..) je tombe sur Franck. Il me reparle d’externatic et je décide de les rejoindre quelques temps après. Je suis arrivée quatrième dans l’histoire de l’entreprise ! 

vv

Comment se sont passés les débuts ?

Quand j’ai commencé, l’idée, c’était de devenir, à terme, associée si ça se passait bien. C’était un pari assez fou car je ne venais pas trop du recrutement, je ne connaissais pas les ESN… Mon profil était assez atypique dans le milieu. J’ai été formée sur le tas, j’ai dû tout apprendre en faisant et pour ça, je ne remercierais jamais assez Franck et Benjamin.

C’était un contexte d’émulation hyper fort, il y avait de la pression, forcément, mais beaucoup de confiance de leur part et d’investissement de la mienne. Et les résultats ont suivi, après quelques mois, ils ont confirmé ma période d’essai, ça m’a donné un coup de boost et ça a vraiment été des super moments, beaucoup de travail, beaucoup de réseau… 

vv

Quelle est ta plus grande fierté/ton plus grand accomplissement ?

Mon premier souvenir très marquant, c‘est mon premier recrutement ! Je partais de loin car, quand Franck m’a proposé de venir, je lui ai dit “Tu as conscience que je n’ai pas de notions en IT ?”, il m’a dit que c’était pas grave, que j’avais toutes les qualités qu’il fallait et que la technique “ça s’apprend”.. 

Ils m’ont donc formé et je me mettais une grosse pression, jusqu’à ce qu’un vendredi soir, en attendant le tram, je reçu un appel d’un client qui me confirmait le recrutement. J’étais hyper contente, pour lui, pour moi, pour la boite, j’en pleurais presque ! En un mois et demi, j’ai réussi à me former sur l’IT, sur l’entreprise et à faire un recrutement, ça a lancé le truc, et ça m‘a donné beaucoup de confiance pour la suite.

vv

Quels ont été le(s) moment(s) les plus marquant(s) ?

Des moments marquants, il y en a eu… Notamment des moments collectifs, ceux qui forgent une expérience. Ils peuvent être heureux ou non d’ailleurs, mais ils créent du lien. Je retiens surtout les moments de déconne, pendant qu’on bosse, on va rigoler un bon coup sur ce qui vient de se passer (un entretien…). Et ce fun, c’est ce qui fait que tu es content de bosser avec tes collègues. 

Il y a aussi les moments de pauses, d’apéro, c’était très fort et ça nous a beaucoup cimenté au début. Ca peut paraitre stupide à dire, mais cet esprit de déglingue, de déconne, ça fait partie de nous, on a plaisir à le faire et ça marque les gens.

Dans les moments moins drôles, l’incendie de la Cantine a été une période très triste et marquante pour tous, mais qui nous a malgré tout rapproché, nous avons su nous relever et renaître de nos cendres ! Je me souviens de l’élan de solidarité globale à la suite du drame, qui était très beau.

Enfin, je dois parler du voyage à Lisbonne, c’était notre premier séminaire, on était fier de pouvoir s’offrir ça ! Le voyage nous a offert pleins d’anecdotes dont on rigole encore aujourd’hui.

vv

Qu’est ce que t’as apporté, plus globalement, externatic ?

Je dirais que ça m’a permis de cultiver un réseau d’entreprises. De savoir ce que c’est de passer associée d’une entreprise, avec ses bons et mauvais côtés. J’ai pu aussi beaucoup monter en compétences dans l’IT. 

Au contact quotidien de Franck, j’ai pris conscience de la difficulté d’être chef d’entreprise, du niveau de responsabilité que ça pouvait demander. Enfin, je peux dire que j’ai participé à la croissance d’une boîte depuis le tout début (ou presque) jusqu’à son niveau actuel, et c’est une super aventure !

vv

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à quelqu’un qui arrive ?

Échanger avec les autres, c’est un enjeu important, encore plus fort aujourd’hui avec une majorité de travail à distance. 

Arriver avec beaucoup d’humilité, pour être un peu philosophe : “Tu sais parce que tu ne sais pas”. C’est pas parce que tu viens de ce monde là que tu vas réussir, il faut savoir aller vers les autres, poser des questions…Enfin, gérer les priorités, tu auras beaucoup d’informations, il ne faut pas se laisser submerger et réussir à trouver un équilibre entre ton objectif et ton épanouissement.

vv

Quel regard portes-tu sur l’évolution de la boîte depuis ton arrivée ?

J’ai l’impression d’avoir connu une époque, je vois que l’entreprise a beaucoup grandi et évolué, ce qui est super. J’ai eu la chance de la voir se développer au quotidien (arrivées, départs…) et je suis fière de ce qu’elle est aujourd’hui, l’avenir réserve de belles choses que j’aurai plaisir à suivre.

vv

Une anecdote que tu pourras raconter longtemps ?

Il y a eu beaucoup de moments, surtout au début, où j’étais tellement larguée techniquement que ça en devenait presque risible. J’ai appris depuis et on peut en rire maintenant, mais c’était assez insolite sur le moment.

Mais s’il faut retenir une anecdote, c’était au retour du séminaire d’ibiza. On a fait une escale à Barcelone et on a raté notre avion. Donc, la nuit sur place, dans un hôtel à 1h de l’aéroport. On était tous crevé parce qu’il n’y avait pas eu énormément de sommeil pendant le séminaire (12h en 4 jours pour ma part). Et le lendemain matin, on partait en bus vers l’aéroport, il ne fallait pas être en retard mais je ne me suis pas réveillée. Tout le monde était assis prêt à partir et ils se sont aperçus que je n’avais pas répondu à l’appel. Forcément, je dormais, alors Benjamin m’appelle et me réveille, j’ai du me lever d’un coup et courir alors que j’étais crevée et arriver au dernier moment en catastrophe dans le bus… C’était un bon coup de stress, qui fait bien rire tout le monde maintenant.

vv

Merci pour tout ce que tu as fait, un dernier mot avant de partir ?

Je souhaite une longue vie à externatic. Je passe à un nouveau stade de ma carrière et la boite aussi continue à évoluer. J’espère, en toute modestie, que ce que j’ai pu apporter, ma singularité laissera une part d’ADN dans l’entreprise.

Et j’espère que les gens continueront de faire attention à leur orthographe…