5 raisons de vivre à Rennes

5 raisons de vivre à Rennes

Après Bordeaux et Nantes, allons faire un tour en Bretagne. Contrée d’origine de plusieurs membres de la team, on leur a demandé de nous donner 5 raisons de vivre à Rennes ⬇️

Parce qu’il y fait bon vivre

Depuis près de 10 ans, on voit régulièrement Rennes squatter le haut des classements des villes dans lesquelles il fait bon vivre. Elle se distingue notamment par un niveau de sécurité très bon, un encadrement de la famille correct et une vie culturelle de qualité.

Parce qu’on y aime le foot

Quand on pense à Rennes, on pense très vite au Stade Rennais, l’équipe star de la ville depuis de nombreuses années. Les vainqueurs de la coupe de France en 2019 sont même à l’origine de nombreux débats dans l’équipe, entre Mathieu et Yvonnick notamment…

Parce que la ville est dynamique

La capitale Bretonne peut-être qualifiée de dynamique à plusieurs niveaux. Le niveau économique avec 32 000 entreprises et un taux de chômage parmi les plus faibles en France (6,4%). Puis culturellement, la ville bouge avec ses festivals (Transmusicales…) et ses 69 000 étudiants à l’origine d’évènements comme le Rock’n Solex.

Parce que les galettes saucisses

Lorsqu’on demande à un Rennais le patrimoine de sa ville, vous verrez ressortir les galettes saucisses plus haut que ce que vous imaginiez ! Ce mélange d’une crèpe au sarrasin et d’une saucisse de porc est un véritable emblème breton. On en retrouve partout dans la ville, notamment aux alentours du Roazhon Park…

Parce que vous pouvez y travailler

Comme cité plus haut, la ville possède un tissu économique développé. Mais à l’intérieur de ce tissu, elle se démarque par ses secteurs d’excellence : les télécommunications et la cybersécurité. Notamment grâce au pôle excellence Cyber, qui regroupe labos, universités, accélérateurs d’entreprises, incubateurs… Il compte 500 entreprises et organisent régulièrement des évènements qui rassemblent plus de 60 000 participants !

Maintenant que vous êtes convaincus, vous pouvez contacter Thomas ou Yvonnick et allez voir les offres d’emplois !

Interview team externatic : Benjamin CASSERON

Interview team externatic : Benjamin CASSERON

Benjamin est consultant et associé depuis 7 ans chez nous, il a été le deuxième à rejoindre la team. Découvrez ses réponses à nos questions (l’interview est même disponible en vidéo en bas de l’article !).

Comment ça va ?

Ça va très bien !

vv

Comment s’est passé le confinement pour toi ?

Chaud mais positif sur la fin parce que je me suis remis à la guitare, j’ai découvert la solidarité entre collègues et voisins. Donc plutôt bien sur la fin même si c’était quand même une période ultra chaude.

vv

Si tu devais te décrire en quelques mots ?

Je dirais plutôt bienveillant, en tout cas j’essaie et j’essaie aussi d’être un peu marrant de temps en temps…

vv

Quelles sont tes motivations, ce qui te fait te lever le matin ?

J’ai plusieurs motivations, ça va dépendre des moment, mais globalement, sur mon boulot, c’est répondre à mes clients et candidats, trouver des solutions… Et surtout, je le vis de plus en plus, c’est voir mes collègues et partager une aventure avec eux. 

vv

C’est quoi cet objet sur ta photo, dis nous tout ?

Benjamin Casseron

Ah oui, c’est des chaussons d’escalade, on a pas l’odeur sur la photo mais ils ne sentent pas très bon… J’aime bien ça, j’ai redécouvert ce sport il y a environ 2 ans et j’adore en faire parce que c’est un sport complet, dans lequel on doit se dépasser mais c’est aussi un sport de partage.

vv

Le meilleur aspect du travail chez externatic ?

Je dirais l’équipe, on a la chance d’en avoir une super qui vit pour le collectif et ça, ça n’a pas de prix… comme dirait Visa.

vv

Si tu devais donner un conseil à une personne qui se lance dans sa recherche d’emploi ?

Déjà savoir ses forces et ses faiblesses, mais aussi ce qu’on veut faire ou non. Une fois qu’on sait déterminer ça, c’est beaucoup plus facile de pouvoir identifier ses cibles. Donc je dirais ça, pouvoir définir son arbre de projet.

vv

Pourquoi te choisir toi et pas quelqu’un d’autre ?

Parce que maintenant j’ai des poils blancs et j’ai vécu pas mal de choses dans ma carrière depuis 14 ans (ça pique un peu…). J’ai vu plein de contextes différents, j’ai démarré dans l’industrie, j’ai fait du conseil en financement de l’innovation, j’ai monté une startup, je fais du recrutement aujourd’hui.. Grâce à ces expériences, j’ai une vision ultra transverse de ce qu’est une entreprise et comment elle fonctionne. 

vv

Si tu pouvais dîner avec une seule personne, qui choisirais-tu ?

J’aimerais bien manger avec Jérome Niel, il a l’air plutôt fun, j’aime bien regarder ses vidéos sur Instagram, on passerait un bon moment. Je sais que le confinement a été un peu compliqué pour lui mais il s’est bien éclaté.

vv

Pour finir, tu peux nous faire une recommandation, d’un film, livre, série que tu as apprécié récemment ?

En ce moment, je regarde Your Honor, avec l’acteur de Breaking Bad, c’est pas mal. Je m’attendais à quelque chose d’un peu vu et revu et finalement ça prend bien. Juste avant j’avais regardé Kidding, avec jim Carrey et réalisé par Michel Gondry. J’ai adoré la première saison, j’adore ce type d’univers un peu fou et en même temps très attachant. 

Découvrez l’interview en vidéo ⬇️

Comment intégrer de nouveaux collaborateurs dans le contexte Covid ?

Comment intégrer de nouveaux collaborateurs dans le contexte Covid ?

Les mesures de distanciation sociale et notamment le télétravail « freinent » aujourd’hui l’intégration dans l’équipe, c’est beaucoup moins facile de se retrouver informellement à la machine à café pour parler des us et coutumes de l’entreprise, des clients difficiles… Attention, il peut y avoir péril dans la demeure ! 

S’il y a un domaine où les entreprises que nous accompagnons constatent des lacunes, c’est dans la qualité de l’intégration des nouveaux embauchés : fins de période d’essai, personnes restant à la marge du fonctionnement des équipes, ressentis individuels qui ne laissent pas augurer un grand niveau d’engagement et de fidélisation. 

Le télétravail est plutôt fait pour des personnes autonomes, qui maîtrisent les missions de leur poste, ont une capacité à prendre seules les décisions courantes et à s’organiser. 

Quelles actions ?

Le bon vouloir des collègues, des règles telles que l’interdiction du télétravail pour les nouveaux embauchés, non applicables en ce moment ne suffisent pas. L’enjeu est important pour les entreprises et socialement par rapport à une jeunesse très malmenée. Nous observons que le télétravail et les gestes barrières deviennent un frein à l’embauche, en plus des difficultés économiques. Dès lors, on est obligé de revoir les processus d’intégration et de faire du sur-mesure à travers les actions suivantes : 

Observer : pour cela, rien de mieux que de réunir des groupes de nouveaux embauchés pour obtenir leur appréciation de la situation. Il est difficile d’avoir un feedback et de capter des signaux faibles en distanciel, rien de tel que de leur poser la question directement.

Réparer : s’il y a eu des failles dans ce mode de fonctionnement dégradé ; rien de tel que de les réparer rapidement en faisant le point clairement avec les personnes concernées : redéfinir les missions, les objectifs, revoir les moyens.

Sensibiliser les managers sur les bonnes pratiques : ce que demandent avant tout les nouveaux embauchés, c’est que leur manager leur dise ce qu’ils ont à faire et évaluent leur performance. Rien de nouveau, au contraire, un retour aux fondamentaux. Fixer des étapes en fonction de la personne que l’on a en face, évaluer positivement, progressivement aller vers plus de complexité, solliciter en temps voulu le feedback du nouvel embauché…Ce rappel des exigences fondamentales du management de proximité pour l’intégration est, à notre sens, à effectuer en priorité.

Digitaliser résolument au profit de l’humain. L’expérience nous montre qu’un onboarding partiellement voire 100% digital peut être réussi si on se donne les moyens de tisser de solides relations humaines malgré la distance.

La première impression

Faire une bonne première impression reste la base pour réussir le processus d’intégration. Les outils classiques peuvent être digitalisés : la traditionnelle réunion de présentation peut s’organiser en visioconférence, de même que la visite des locaux qui peut faire place à une vidéo virtuelle comme le font très bien les agences immobilières en ce moment ! Idéalement en 360 degrés car ce format est plus ludique et immersif.

Quant à la première rencontre d’équipe elle peut aussi se faire en visio avec partage d’écran et par la suite organiser des cafés à distance par binôme.

On ne va pas se le cacher, l’intégration en mode digital implique et oblige à un suivi maximal, le sentiment d’isolement étant le principal piège.

  • Les managers se doivent d’organiser des échanges fréquents par mail / visio et téléphone (au rythme du besoin du collaborateur, chaque personne étant différente à ce sujet)
  • Programmer des entretiens pour faire le suivi de l’intégration comme on fait des suivis réguliers sur des gestions de projet, afin de recueillir régulièrement leur feedback.

La désignation d’un tuteur reste d’actualité dans ce contexte sanitaire ainsi que plein d’autres idées. 

Le tout est de prendre le temps d’observer où vous en êtes, où en sont vos équipes, vos derniers intégrés afin d’établir un plan d’action par la suite qui vous permettra de réparer et mieux manager, engager non seulement vos derniers intégrés mais aussi toute votre équipe qui est à impliquer dans le succès de l’intégration des nouveaux collaborateurs.

Vous manquez d’idées vous souhaitez prendre un peu de distance, n’hésitez pas à échanger avec François et Stéphanie, ils fourmillent d’idées qui restent concrètes, pragmatiques et proches du terrain et… de l’Humain.

5 raisons de vivre à Nantes

5 raisons de vivre à Nantes

Après la Vendée et Bordeaux, aujourd’hui, on vous parle du berceau d’externatic, Nantes. Forcément, notre jugement est un peu biaisé, mais on a essayé d’être les plus objectifs possible, promis ! 😇 Découvrez nos 5 raisons de vivre à Nantes ⬇️

Cathédrale de Nantes

Pour la culture

Nantes est une capitale culturelle, avec de nombreux acteurs (collectifs, associations…), on y retrouve des évènements culturels pour tous les goûts. Du festival électro avec Paco Tyson à la musique classique avec La Folle Journée, vous trouverez votre bonheur 🎵

Pour ses attractions

Eléphant des machines de l'île de Nantes
Crédits photo : Les Machines de l’Île de Nantes

Si vous ne reconnaissez pas cet éléphant, alors, vous devez venir visiter les Machines de l’île de Nantes ! Un projet faramineux qui se terminera en 2025 avec l’inauguration de l’arbre aux hérons, un arbre mécanique regroupant plusieurs animaux, robotiques eux aussi. 

Pour son confort de vie unique

Quand les Parisiens arrivent à Nantes, ils ne veulent plus en repartir”, et c’est aussi valable pour les non-parisiens 😉. Une ville ouverte sur le monde, accueillante, bienveillante et à seulement 40 minutes de la mer et de la campagne, ça donne envie de rester en effet. Si vous avez besoin d’une preuve supplémentaire, selon RégionsJob, Nantes est la 2e métropole la plus attractive de France, alors, laissez-vous tenter…

Pour son écosystème tech 

Propulsé par de nombreux acteurs (French Tech, La Cantine Numérique, Audencia…), Nantes peut se targuer d’avoir un écosystème tech très développé. Vous y trouverez des partenaires prêts à ouvrir leurs réseaux, de nombreux incubateurs et espaces de coworking prêt à vous accueillir… Enfin, plusieurs évènements majeurs y ont lieu, comme le Web2Day, une sorte de Digital Spring Break !

Pour nous !

Vous êtes maintenant convaincus de venir vous installer dans la cité des ducs (on l’espère en tout cas). Il ne vous reste plus qu’à venir nous voir ! Nous serons ravis de vous accueillir dans nos locaux sur la place Graslin. 

Sinon, contactez-nous ou consultez nos offres.

Interview team externatic : Sabrina BLANCHET

Interview team externatic : Sabrina BLANCHET

Sabrina est associée chez nous depuis 6 ans, elle est arrivée en 2015 et a donc connu l’aventure depuis le début ! Récemment, elle a même lancé notre versant industriel, Induseo. Découvrez son portrait en quelques questions.

Comment ça va ?

Ça va. un peu fatiguée avec tout ce qu’il se passe en ce moment..

vv

Comment se passe le confinement pour toi ?

Ça peut aller, je ne me prends pas trop la tête. mais j’aime beaucoup les évènements, les interactions, boire des verres… Je suis (ou j’étais) chargée des relations écoles et salon chez externatic. J’en faisais une fois par semaine avant et ces échanges-là me manquent. 

Même si on essaie de garder le lien en visio, je suis triste qu’on ne puisse plus se voir aussi souvent dans l’équipe et dans l’écosystème Nantais.

vv

Si tu devais te décrire en 3 mots ?

Bosseuse, parce que je m’investis à fond et que je ne compte pas mes heures.

Un côté social, j’aime les gens, voir du monde, m’occuper d’eux…

Enfin, je dirais conviviale, parce que j’adore le partage, inviter des gens, faire la fête et en organiser !

vv

Quelles sont tes motivations, ce qui te fait te lever le matin ?

J’adore mon job ! J’ai un vrai sens du service, et je ne trouve pas ça dévalorisant. Au contraire, pour moi, ça n’a pas de prix et je dirais même que “ça fait du bien de faire du bien”.

J’adore trouver des solutions pour un client, proposer un super job à un candidat. Au final, contribuer à rendre heureux autour de moi, c’est ce que je préfère.

vv

C’est quoi cet objet sur ta photo, dis nous tout ?

Alors oui, j’ai pris un tire-bouchon, mais pour plusieurs raisons. Déjà, j’aime beaucoup la bonne cuisine et les bons vins. Pour moi le nec plus ultra, c’est la bonne association entre mets et vins. Je ne suis pas experte sur le sujet, mais je sais dire les vins que j’aime ou non. Je suis à la découverte de vin, de mon palais et surtout, j’aime partager cet amour avec mon entourage.

vv

Le meilleur aspect du travail chez externatic ?

C’est son côté bienveillant, que l’on va retrouver à tous les niveaux. Les collègues ont toujours été bienveillants, ils ont une volonté de donner, de partager et une générosité réelle. Tout ça donne une volonté d’aider et de faire grandir que je trouve énorme. 

Honnêtement, je n’ai jamais rencontré ça nulle part, j’ai même été surprise au début mais ça dure depuis que je suis arrivée.

vv

Si tu devais donner un conseil à une personne qui se lance dans sa recherche d’emploi ?

Être persévérant, il faut être malin aussi, bien comprendre ce que veut la personne en face. Je pense aussi qu’être capable de mettre en avant ses atouts et ses points forts, même si on a du mal à les voir, ça fait la différence.

vv

Pourquoi te choisir toi et pas quelqu’un d’autre ?

Parce que, quoi qu’il arrive, j’essaie toujours de faire de mon mieux et je me dépasse si nécessaire pour atteindre mes objectifs !

vv

Si tu pouvais dîner avec une seule personne, qui choisirais-tu ?

Si on a aussi le droit à des personnes mortes, je choisis Steve Jobs. Déjà, parce que je kiffe les produits, ensuite, pour le succès, l’innovation et l’esprit d’entreprendre. Réussir à se relever et à placer Apple à son niveau actuel, je trouve ça admirable.

vv

Pour finir, tu peux nous faire une recommandation, d’un film, livre, série que tu as apprécié récemment ?

Un livre que j’aime beaucoup, c’est “L’homme qui voulait être heureux” de Laurent Gounel. C’est un livre ou tu te poses les bonnes questions, sur le bonheur notamment. Qu’est ce qui fait que tu es heureux ou que tu ne l’es pas… Je l’ai lu et je l’ai ensuite offert à beaucoup de gens autour de moi !

Interview team externatic : Lucie FROESCHEL

Interview team externatic : Lucie FROESCHEL

Lucie est consultante en recrutement sur Bordeaux, elle a même été la première de la team externatic sur place. Découvrez ses réponses à nos questions (cette interview est même disponible en vidéo en bas de l’article !).

Comment ça va ?

Ça va, bien ! 

vv

Comment se passe le confinement pour toi ?

Ça s’est passé difficilement, à distance, avec l’adaptation, le rythme pro et perso. C’était une période pas facile, en espérant que les prochains soient mieux organisés.

vv

Si tu devais te décrire en 3 mots ?

Il faut que ce soit des mots positifs ??

Je dirais que je suis dynamique, énergique, joviale, sympathique, mais aussi lunatique et parfois un peu dérangée… Et je vais m’arrêter là, ça fait déjà plus que 3.

vv

Quelles sont tes motivations, ce qui te fait te lever le matin ?

L’impression de faire quelque chose d’utile, qui sert à aider quelqu’un. Avec notre job, on peut aider des candidats, des clients, des gens à se rencontrer. Donc cette notion là, d’aider et de trouver des solutions, ça me plait bien. 

vv

C’est quoi cet objet sur ta photo, dis nous tout ?

Lucie FROESCHEL

Aha c’est un objet soft pour rester professionnelle. Mais c’est un signe de mon amour inconditionnel pour les Girondins de Bordeaux, vous m’avez donné l’occasion de le sortir alors je l’ai fait !

vv

Le meilleur aspect du travail chez externatic ?

La liberté ! Et la possibilité de remettre les choses en question, de voir évoluer un Business Model selon les marchés mais aussi en fonction des gens qui sont dans la société. C’est assez rare pour être souligné.

vv

Si tu devais donner un conseil à une personne qui se lance dans sa recherche d’emploi ?

Il faut y croire, être persévérant, ne pas lâcher. C’est plutôt un conseil pour les jeunes diplômés. Ensuite, pour ceux qui sont plus expérimentés, j’ai envie de dire « N’ayez pas peur, sortez de chez vous !”.

vv

Pourquoi te choisir toi et pas quelqu’un d’autre ?

Parce que je pense que je suis très adaptable, je considère chaque client différemment selon les besoins. Même s’il y a des process chez externatic et qu’il en faut dans la vie tout court. Ma grande force c’est d’être capable d’écouter et de m’adapter à la demande de chacun.

vv

Si tu pouvais dîner avec une seule personne, qui choisirais-tu ?

Aucune idée, il y en a tellement… Mais je pense que j’ai trouvé, je me ferais un petit resto avec Zizou quand même, c’est une valeur sûre.

vv

Pour finir, tu peux nous faire une recommandation, d’un film, livre, série que tu as apprécié récemment ?

Je regarde beaucoup de séries, et peu de films parce que je m’endors souvent avant la fin… Donc je ne suis pas forcément une bonne conseillère. Je pense qu’une des meilleures lectures de ma vie, même si j’en ai lu beaucoup depuis, ça restera l’Alchimiste de Paulo Coelho.

Découvrez l’interview en vidéo ⬇️

Lancement d’Induseo, cabinet spécialisé dans l’industrie et la construction

Lancement d’Induseo, cabinet spécialisé dans l’industrie et la construction

Face à une pénurie de profils dans le monde de l’industrie et de la construction, externatic, cabinet de recrutement spécialiste dans l’informatique, lance Induseo. Ce cabinet s’appuie sur 10 ans de savoir-faire en recrutement de profils pénuriques, pour les appliquer au monde de l’industrie et de la construction.

ouvrier en train de travailler, logo Induseo

La réponse à un besoin du marché 

Malgré le contexte actuel lié à la COVID, les Pays de la Loire continuent de se développer et de recruter des talents, mais ils doivent malheureusement faire face à une forte pénurie de compétences Dans ces secteurs où la figure de l’ingénieur.e est omniprésent.e, les compétences techniques et l’expertise sont incontournables (Source : APEC).

Travaillant d’ores et déjà avec des acteurs du marché de l’industrie et de la construction et en interaction avec les écosystèmes locaux (Invest’In Bordeaux, CEBX, Armor, Living Packets). La cabinet Induseo vous attend dans ses bureaux :

A Nantes, au 1 rue Racine

A Bordeaux, à l’espace Spaces Euratlantique

La rencontre de l’IT et de l’industrie

Nous constatons que l’évolution technologique et la digitalisation forcent les industriels à muter vers une industrie plus numérique, plus automatisée et tournée vers le futur. En effet, aujourd’hui, l’innovation permet une meilleure productivité et une recentralisation de la valeur ajoutée. C’est donc ce qui permet, entre autre, la rencontre de l’IT et de l’industrie. Ce contexte et la forte demande de nos clients historiques pour les accompagner sur des enjeux de recrutements industriels a permis de faire naître Induseo !

Une équipe d’experts

Notre cabinet de recrutement s’appuie sur des méthodes authentiques, où l’humain est tout simplement indispensable. Répartis entre Nantes et Bordeaux, Induseo est composé de Sabrina, Yann et Benjamin (qui s’occupera de la partie bordelaise). A eux 3, ils cumulent plus de 20 ans d’expertise dans l’industrie et la construction. C’est justement leur expérience opérationnelle des mondes industriels qui leur permet de bien comprendre les besoins clients et candidats pour viser juste !

Des avantages pour les entreprises….

Comme externatic, Induseo propose un fonctionnement au succès, c’est-à-dire, sans engagement ni exclusivité. 

L’accompagnement du cabinet repose sur une écoute et une compréhension des besoins des entreprises.  Le travail d’observation, de diagnostic et d’analyse du cabinet permet de faire le lien entre les attentes de l’entreprise et les compétences des candidats.

…et pour les candidats

Le recrutement sur CV ne suffit pas… Savoir-être, potentiel et motivation sont des éléments essentiels. Nous prenons donc le temps d’échanger avec chaque candidat pour découvrir sa personnalité et son projet professionnel afin de l’accompagner vers son poste idéal. 

Pour tout savoir et consulter les offres d’Induseo, rendez vous sur leur site !

6 raisons d’aller vivre à Bordeaux !

6 raisons d’aller vivre à Bordeaux !

Comme vous avez aimé notre article sur Montréal, ça nous a inspiré et on a voulu vous parler de quelques autres villes ! Ça tombe bien, on a une équipe à Bordeaux, donc on a directement demandé à Lucie et Raphaël de nous donner quelques raisons d’aller y vivre.

Un emplacement idéal 

A 2h de Paris, 2h des montagnes, mais aussi à 40 minutes des Landes et de la plage, on peut commencer à parler de diversité ! Que vous aimiez la ville ou les grands espaces, vous serez comblés.

Un patrimoine reconnu

Vous ne le savez (peut-être) pas mais Bordeaux et son “Port de la Lune” sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. En effet, sur les 1810 hectares (!!) inscrits sur la liste, l’unité de son architecture est restée quasi-intacte depuis plus de 2 siècles ! C’est même le premier ensemble urbain à recevoir cet honneur.

Une culture à découvrir

Si vous aimez bien boire et bien manger, vous serez heureux à Bordeaux”, c’est ce qu’on dit en tout cas. La ville est connue pour sa gastronomie, elle accueille les restaurants de plusieurs grands chefs, de Gordon Ramsay ou Philippe Etchebest. Ce qui est sûr, c’est que vous y trouverez votre compte car c’est la ville qui compte le plus de restaurants par habitants en France ! Côté vin, on ne présente plus Bordeaux, et vous pourrez y découvrir la Cité du Vin, un lieu de culture et de patrimoine autour du vin, unique en son genre.

Une ville en fête

Quand une pandémie mondiale ne vient pas l’en empêcher, on aime se rassembler pour faire la fête à Bordeaux. Que ce soit lors de la Fête du vin, la Fête du fleuve ou les épicuriales, si vous aimez sortir et célébrer, vous trouverez votre bonheur dans cette ville. En dehors de ces évènements, Bordeaux est aussi la 4e ville comptant le plus de bars par habitants, vous aurez donc le choix !

Le sport à l’honneur

Du football avec les Girondins, au rugby avec l’Union Bordeaux Bègles et même jusqu’au hockey avec les Boxers, Bordeaux est bel et bien une ville de sports ! Et ce n’est pas Lucie, fan inconditionnelle des Girondins qui vous dira le contraire…

Lucie FROESCHEL

Un écosystème florissant

Depuis quelques années, l’écosystème tech bordelais grandit et se structure de plus en plus. On voit beaucoup de start-ups hébergées dans des lieux tels que Héméra, Mama Works ou encore Spaces (qui accueille notre team Bordelaise). Mais on trouve aussi des plus grands noms qui ont aussi fait le choix de rejoindre Bordeaux, comme Deezer, que l’on accompagne. L’univers tech bordelais est donc déjà bien développé mais va continuer à grandir.

Alors, c’est le moment de découvrir nos opportunités sur place, en consultant nos offres.

Travailler à Montréal, c’est possible !

Travailler à Montréal, c’est possible !

Il y à quelques jours, avec Cyrielle de Montréal International, on vous expliquait pourquoi venir vivre à Montréal. Maintenant, parlons emploi et recrutement en tech pour aller travailler à Montréal !

Quelles sont les opportunités d’emploi en tech pour moi ?

Le Grand Montréal a besoin de talents comme vous, des centaines d’emplois sont à combler dans les secteurs de pointe suivants : technologies de l’information, intelligence artificielle, jeux vidéo (mais aussi santé, éducation, effets visuels et animation, aérospatiale, ingénierie, manufacturier et usinage).

🖥️ TI

Au cours des dernières années, la région de Montréal est passée à la vitesse supérieure pour s’établir en tant que leader technologique et est à la recherche des meilleurs talents. Plusieurs domaines des TI, comme les FinTech, la cybersécurité et l’infonuagique, y sont en pleine ébullition. Cette réputation a attiré des géants comme Google, Microsoft, Amazon et Facebook, ainsi que des talents de partout dans le monde. 

Le Grand Montréal occupe le 5e rang des 20 plus grandes métropoles du Canada et des États-Unis en matière de concentration d’emplois en technologie.

Voici un aperçu des expertises en demande :

  • Développeur (front-end / back-end / fullstack)
  • Scientifique de données
  • Architecte de données
  • Gestionnaire de projets informatiques (TI)
  • Gestionnaire de produit (Product Owner)
  • Développeur .net / Java
  • Gestionnaire de projets / Scrum master
  • Analyste en assurance qualité
  • Développeur Business Intelligence (BI)
  • Consultant / Spécialiste SAP
  • Administrateur de système
  • Analyste d’affaires TI
  • Analyste en assistance technique

🌐 Intelligence artificielle

Symbole de son effervescence dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), Montréal compte sur un puissant réseau scientifique, avec la plus grande communauté universitaire en apprentissage profond (deep learning) au monde. Grâce aux travaux de chercheurs émérites comme Yoshua Bengio, une expertise de pointe s’est développée au fil des dernières années. 

La compétence des travailleurs, la présence de chefs de file mondiaux, les nombreuses perspectives d’emplois novateurs et les investissements majeurs font de l’industrie de l’IA l’une des plus prometteuses qui soient. L’industrie canadienne étant fortement concentrée à Montréal, la métropole est le leader incontesté dans le domaine au pays.

Les expertises en demande :

  • Spécialiste en intelligence artificielle (IA)
  • Chercheur en intelligence artificielle (IA) 
  • Ingénieur en recherche intelligence artificielle (IA)

Les compétences recherchées :

  • Deep Learning
  • Tableau
  • Machine Learning
  • JIRA
  • Hadoop

🎮 Jeux vidéo

Le jeu vidéo à Montréal, c’est « Game On » ! Au palmarès des cinq plus grands centres mondiaux de production de jeux vidéo, le Grand Montréal s’illustre par l’expertise et la créativité de ses talents. 

Depuis l’arrivée d’Ubisoft, en 1997, de nombreux joueurs mondiaux, comme EA, Eidos, WB Games et Gameloft, ont tour à tour misé sur la métropole québécoise pour sa culture créative, vibrante et artistique. Offrant un écosystème diversifié, des studios de jeux AAA aux studios indépendants, Montréal enchaîne les succès : Assassins’ Creed series, Batman Origins, Deus Ex & Rise of the Tomb Raider et Dead by Daylight sont autant de jeux réalisés par des concepteurs, illustrateurs, développeurs et programmateurs locaux.

Le meilleur reste à venir pour cette industrie en pleine croissance, qui peut compter sur des assises solides et un marché de l’emploi en constante expansion. À vous de jouer !

Les expertises en demande :

  • Concepteur de jeux vidéo
  • Artiste 3D
  • Programmeur Gameplay
  • Programmeur engin 
  • Programmeur outils/réseau/online
  • Animateur
  • Développeur Business Intelligence

Les compétences recherchées :

  • Node.js
  • Unity
  • Unreal Engine 4
  • AngularJS
  • Git
  • Programmation orientée objet (OOP)

Alors la, ça m’intéresse, par où commencer ?

Montréal pique votre curiosité et vous aimeriez rencontrer de potentiels employeurs ? Bonne nouvelle : Montréal International, par l’entremise de son initiative Talent Montréal, met en contact les talents qualifiés et expérimentés du monde entier avec les entreprises du Grand Montréal !

Talent Montréal organise des événements de recrutement partout dans le monde, où sont présentes de nombreuses entreprises montréalaises à la recherche de la perle rare. Il s’agit d’une occasion unique de faire valoir votre expertise et de confirmer votre intérêt pour Montréal. 

Vous avez peut-être entendu parler de l’événement de recrutement virtuel « Montréal Tech Tour » en octobre dernier ? Plus de 20 entreprises y ont participé, mettant en vedette plus de 200 opportunités de carrière. Si vous souhaitez postuler lors de la prochaine édition, prenez note que les Journées Québec Monde auront lieu du 19 au 30 avril 2021. La période d’inscription des candidats sera annoncée prochainement, restez à l’affût de nos réseaux sociaux Talent Montréal. 

En attendant, vous pouvez également découvrir les offres d’emploi disponibles sur le site web de Talent Montréal, la plateforme dédiée exclusivement aux travailleurs internationaux qui souhaitent s’établir dans la métropole.

Super ! Pour terminer, vous auriez des retours d’expérience à partager ?

Sans plus attendre, découvrez Montréal sous tous ses angles à travers les témoignages exclusifs de travailleurs internationaux qui ont tous fait le grand saut en s’installant parmi nous. Originaires de France, du Brésil ou de Singapour, ces Montréalais d’adoption vous font part de leurs coups de cœur et expériences au quotidien. 

Enfin, sur une note plus personnelle, je ne résiste pas à l’envie de vous partager quelques petites originalités locales… On ne peut évidemment pas passer à côté des fameuses expressions et quiproquos que cela entraîne ! Alors, avec mon collègue Charles (québécois), on s’est prêté à l’exercice de notre expression favorite. Il adore « On se caille les miches » (il fait très froid) en français de France, et j’aime beaucoup « Lâche pas la patate ! » (ne laisse pas tomber, tiens le coup) en parlure québécoise. 

Et voilà, vous avez tous les éléments en main pour mûrir votre projet d’expatriation et bien préparer votre arrivée à Montréal. Sur ces belles paroles, l’affaire est ketchup ! 

Interview team externatic : Ando Philistin

Interview team externatic : Ando Philistin

Ando Philistin est chargé de recrutement chez nous depuis mai 2020. Pour continuer notre tour de la team externatic, on a été lui poser nos désormais traditionnelles questions ! Découvrez son interview.

Ando Philistin, chargé de recrutement à Nantes

Comment ça va ?

Ça va très bien ! Content de pouvoir revenir un peu au travail et de découvrir nos nouveaux bureaux. Ça fait aussi plaisir de revoir les collègues.

vv

Comment se passe le confinement pour toi ?

Plutôt bien, j’étais arrivé au mois de mai l’an dernier donc j’avais pas connu le premier. Et franchement, c’était stressant à l’annonce mais ça s’est bien passé au final. J’ai des conditions assez cool chez moi même si je préfère être dans les bureaux. 

vv

Si tu devais te décrire en 3 mots ?

A l’écoute, j’aime bien échanger avec les gens, comprendre leur avis, entendre ce qu’ils me disent pour que l’on puisse travailler ensemble.

Dynamique, parce que j’aime quand ça bouge, j’aime être challengé et qu’il y ait de l’action et des rebondissements dans mon quotidien.

Sympathique, parce que j’aime aider les gens et je suis de bonne humeur en règle générale !

vv

Quelles sont tes motivations, ce qui te fait te lever le matin ?

Le fait que les journées soient différentes, on a la chance, dans mon métier, de rencontrer des profils variés, des gens et des caractères différents. Je sais que chaque jour je vais apprendre des choses et avoir des objectifs à relever et c’est motivant.

vv

C’est quoi cet objet sur ta photo, dis nous tout ?

Photo d'Ando tenant un album panini dans sa main

Un album Panini ! Parce que le foot, et le sport en général, sont des choses importantes dans ma vie. Je me tiens toujours au courant des résultats des équipes, je regarde les matchs. Même quand mon FC Nantes est à la dérive… Donc, j’ai choisi cet objet pour faire un petit clin d’œil à ma passion.

vv

Le meilleur aspect du travail chez externatic ?

Je dirais qu’on nous laisse la possibilité d’entreprendre, de tester pleins de nouvelles choses et que l’avis des collaborateurs est pris en compte. On nous laisse de l’autonomie et la liberté d’essayer mais en restant dans un contexte de résultats. Et cette philosophie me plaît beaucoup.

Travailler et échanger au quotidien avec des collègues experts dans le recrutement IT est également très enrichissant !

vv

Si tu devais donner un conseil à une personne qui se lance dans sa recherche d’emploi ?

En premier, faire appel à son réseau, essayer de solliciter son entourage pour avoir des conseils. Idem en demandant l’avis de professionnels du secteur que l’on vise. Mais le plus important pour moi, c’est rester soi-même, ne pas se travestir lorsqu’on se présente parce que chaque personnalité peut correspondre à une ou plusieurs entreprises. C’est donc important de montrer qui on est vraiment pour trouver le job qui nous convient.

vv

Pourquoi te choisir toi et pas quelqu’un d’autre ?

Parce que j’aime écouter et comprendre qui sont les gens, pour pouvoir leur trouver le meilleur poste possible. Mais aussi parce j’en ai marre de l’image du recruteur méchant qui veut piéger les candidats et j’approche mes entretiens en voulant briser cette image.

vv

Si tu pouvais dîner avec une seule personne, qui choisirais-tu ?

Je vais tricher un peu mais je pense que je ferai une tablée. D’abord, avec Gérard Depardieu, parce qu’on est sûr de bien manger, boire et se marrer. Ensuite, Alexandre Astier, qui a l’air hyper intéressant par sa connaissance de plusieurs domaines. Enfin, Virginie Despentes car elle a une vie assez atypique et j’aimerais découvrir sa manière de penser. Je pense qu’avec tout ça, on peut passer une bonne soirée !

vv

Pour finir, tu peux nous faire une recommandation, d’un film, livre, série que tu as apprécié récemment ?

Je lis pas énormément mais ce que j’ai réussi à lire facilement, c’est les différentes trilogies de Ken Follett. ça se lit bien, même sans être un lecteur averti comme moi, c’était très agréable.